Traitement

Le traitement de votre carport bois

Vous avez pu constater sur notre gamme de carports en bois qu'il vous était proposé 2 niveaux de traitement. D'office, nos carports bois sont pour la plupart traités en classe 2. Vous trouvez également une possibilité de traitement du bois en classe 3. Pour certains modèles, ce traitement CL 3 est fait d'origine, pour d'autres, il s'agit d'une option.

Qu'est ce que la classe d'emploi d'un bois ?

La classe d’emploi d’un bois est déterminée par la norme NF EN 335-1 à 3 selon les risques d’exposition à l’humidité. Elles sont au nombre de 5. Chaque classe détermine un degré de résistance soit par durabilité naturelle ou traitement (bois autoclave ; bois thermo chauffé).

Cette « durabilité naturelle » d’un bois ne concerne que le cœur du bois : le duramen. L’aubier est par définition non durable, certains bois nécessiteront des traitements car ils ne présentent pas de résistance naturelle. D’autres, purgés de leur aubier pourront être utilisés sans traitement. Mais si on prend l’exemple du pin, le retrait de l’aubier n’est économiquement pas intéressant. Il faut alors traiter le bois pour pouvoir l’utiliser dans une classe d’emploi supérieure à sa classe d’origine.

détail de composition du bois

Dans le cas de nos carports bois, nous avons deux alternatives : le traitement CL 2, ou le traitement CL 3

Traitement Classe 2 :

La classe 2 regroupe les bois secs qui peuvent être occasionnellement en contact avec un taux d’humidité supérieur à 20%, comme les ossatures et charpentes. Dans le cas de ce type de traitement, il sera nécessaire d'apporter à votre construction une protection de type lasure ou peinture.

Traitement Classe 3 :

Platine poteau carport bois

La classe 3 regroupe les bois qui peuvent être fréquemment en contact avec l’humidité, même au-delà de 20%.

On utilise ce type de bois pour beaucoup de pièces de construction ainsi que les menuiseries extérieures telles que le bardage.

Un traitement de classe 4 n'est pas nécessaire pour nos constructions de type carport, les poteaux étant isolés du sol par les platines de fixation, le traitement classe 4 étant essentiellement destiné aux bois pouvant être en contact permanent avec de l'eau douce.

Voyons plus en détail comment est réalisé le traitement en classe 3 de votre carport :

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 1 : .

Le bois à traiter est introduit dans le caisson de traitement autoclave

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 2 :

La seconde étape consiste à extraire l'air du caisson de traitement

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 3 :

Une fois le vide d'air réalisé dans le caisson de traitement, celui-ci va être rempli avec le produit de préservation.

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 4 :

Un système de mise en pression (pressurisation) permet de forcer l'entrée du produit dans le bois.

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 5 :

Après évacuation du produit de traitement de la cuve, un vide d'air est à nouveau pratiqué afin de permettre l'évacuation des derniers extraits de produit de préservation.

Poteaux 160 x 160 en lamellé-collé

ETAPE 6 :

Une fois les derniers extraits évacués, le bois est prêt à affronter le milieu qui sera son environnement une fois le carport monté.

Un aperçu en images :

Les platines de fixation de votre carport

Kit de scellement chimique

Il peut arriver des situations ou l'usage de chevilles classiques ne sera pas suffisant pour sécuriser une construction, par exemple dans le cas d'un carport ou d'un abri de jardin équipé de poteaux de soutien.

Voyons donc le cas ou vous avez une dalle existante, ou un plot béton, et que vous avez à installer les platines de fixation fournies avec votre carport.

goujons de fixation

Dans un tel cas, l'usage de chevilles classiques ne conviendra pas.

Elles ne vous offriront pas un niveau de sécurité suffisant dans l'ancrage de votre carport ou abri de jardin. Pour un ancrage optimal de votre édifice, vous pouvez faire usage de chevilles métalliques ou de scellement chimique.

Lors de la réception de votre carport, vous trouverez dans le kit d'accessoires tout le nécessaire pour assurer la fixation des platines. Votre kit comprend donc les goujons pour la fixation au sol. Nous avons opté pour cette solution dans la mesure ou elle répond dans la majorité des cas aux différentes configurations (dalle béton, plot béton), et qu'elle ne nécessite que peu d'outils dans la mise en oeuvre : une perceuse, un marteau et une clé de serrage.

Le principe est ici très simple. A l'aide de votre perceuse, vous allez avoir à réaliser un trou dans votre dalle du diamètre nécessaire au passage du goujon. Une fois dépoussiéré, vous y introduisez le goujon, puis à l'aide d'un marteau vous pourrez le faire descendre, en gardant en partie visible environ 1 cm du goujon. Une fois fait, à l'aide d'une clé, il vous restera à serrer l'écrou de surface. Cette opération aura pour effet de faire descendre l'olive en bas du goujon, bloquant ainsi le goujon.

Cette solution de sécurisation est la méthode la plus couramment utilisée, mais dans le cas de zones très exposées au vent, il peut être souhaitable de passer sur un ancrage par tiges filetées avec usage de scellement chimique.

Quel est le principe de fonctionnement du scellement chimique ?

Kit de scellement chimique

C’est assez simple, contrairement à une cheville qui va venir s’écarter dans son logement pour y rester figée au passage de la vis, le scellement chimique va utiliser un produit chimique pour venir se « souder » à la dalle. D’ailleurs on va même figer une tige filetée dans ce mélange chimique et utiliser un écrou par la suite pour serrer ce qu’on a à fixer.

Alors voici un kit de scellement chimique, il se constitue d’une cartouche de mélange chimique et ses mélangeurs, de tamis, de tiges filetées avec écrous et rondelles. Il faut compter dans les 15€/20€ environ pour un kit.

Dans le cas de tels kits, les tiges filetées sont comprises. Une autre solution possible est d'acheter une tige filetée plus longue, moins coûteuse, et de la recouper ensuite à la taille souhaitée.

Voyons maintenant les différentes étapes dans la mise en oeuvre.

1 - Le positionnement :

Kit de scellement chimique

C'est une étape importante qui doit être réalisée de manière très rigoureuse. Dans notre exemple, la pose est réalisée sur un plot béton mais le principe serait le même dans le cas d'une dalle de béton classique. Si vous avez plusieurs platines à ancrer, (6 en général dans le cas d'un carport), il faut bien vérifier les écartements entre poteaux, les diagonales, etc ...

2 - Le perçage :

Perçage des points de fixation

Le perçage va être réalisé à l'aide d'une mèche à béton. Le diamètre à utiliser est en général supérieur de 4 à 6 mm à celui de la tige filetée. Reportez vous aux directives indiquées sur la cartouche de scellement.

Pour vous aider à réaliser des trous de même profondeur, n'hésitez pas à placer un repère sur votre mèche.

Il est impératif de dépoussiérer les trous que vous venez de réaliser sur la dalle. Sans cette opération, l'efficacité du scellement chimique serait moindre. Vous pouvez vous servir d'une soufflette ou à défaut d'une pompe à vélo.

3 - Préparation des tiges filetées :

Découpe des tiges filetées

Dans le cas ou vous les avez achetées avec le kit, elles sont déjà prêtes. En revanche, si vous avez opté pour une tige plus longue, il va falloir la découper à la taille souhaitée (en général, profondeur de trou + 3 à 4 cm).

Elimage des tiges filetées

La coupe réalisée peut présenter des bavures aux extrémités qu'il va falloir élimer. Cette opération est nécessaire pour aider l'écrou à se placer correctement lors de la phase de vissage.

5 - Remplissage des trous :

Remplissage des trous

Ouvrez votre cartouche (sur certains kits, il faut couper le bout des sachets dépassant de la cartouche), placez votre cartouche dans le pistolet et vissez un embout mélangeur à son extrémité.

Le mélange chimique est constitué d’une résine et d’un durcisseur qui vont se mélanger au passage dans le pistolet pour durcir très rapidement.

Vous allez ensuite placer le bout du pistolet au fond du trou et commencer à presser la gâchette pour faire sortir le mélange. Il faut y aller généreusement en fonction de la constitution de la dalle.

Il faut remplir en déplaçant le pistolet du fond du trou vers sa sortie et bien insister vers la fin.

Le temps de prise est variable en fonction de la température ambiante.

Temps de prise scellement chimique

6 - Positionnement des tiges :

Positionnement des tiges filetées

Placez votre platine sur le plot béton, et enfoncez les tiges filetées progressivement dans les trous.

Positionnement des tiges filetées

Attendez que la prise soit totale, et que les tiges soient figées avant de poursuivre la manipulation. Ne tentez pas à ce stade de placer les écrous.

Placement du poteau sur la dalle

Lorsque la prise est totale, vous pouvez sortir la platine, et la fixer sur la base de votre poteau. Il est en effet plus facile de réaliser l'opération dans ce sens. (vous aurez plus d'espace pour effectuer le vissage des tirefonds sur l'embase de votre poteau)

7 - Mise en place des écrous :

Pose des écrous et serrage à la clé

Votre poteau étant maintenant correctement positionné, vous pouvez placer votre rondelle et écrou sur chaque tige filetée, et procéder au serrage à l'aide d'une clé adaptée.

Découpe des tiges filetées

Pour des raisons de sécurité mais aussi surtout esthétiques, une fois le serrage effectué, vous pouvez à l'aide d'une disqueuse ou d'une scie couper l'excédent de tige filetée à ras de l'écrou.

Scellement chimique opérationnel

Les 4 découpes ayant été réalisées, votre platine est maintenant prête à supporter votre édifice, et sera à même de résister aux impacts de vent et différents aléas climatiques.